Jacques Dulieu, décédé le 3 octobre 2015

Jacques dulieu

Jacques était un brillant esprit mais aussi un esprit parfois très caustique.

Ci-dessous un "Pêle-mêle de formules lapidaires" extrait de "La revue hospitalière" de mai 1999 éditée par Jacques qui en a fait le scénario avec des dessins de P. Boever.

Encore mieux que la dérision qui peut être agressive et mal perçue, le "déconnage" nous fait entrer dans un monde surréaliste.

Lorsque l'humour ne suffit plus pour vivre sa condition, la dérision lui porte secours.

Les médecins sont tous dans le même bateau: celui qui dérive.

Le GLEM est une assemblée régionale de carabins devenus ventrus.

Le conseil médical est un organe d'avis.  L'avis simple?  Tout le monde s'en fout!  L'avis renforcé?  Il fait l'objet de concertations, de médiations, de discussions, de réunions pour, in fine exprimer le contraire de ce qu'il était.

Le médecin a la réputation d'être volage.  Il aime baisser son pantalon...même devant le gestionnaire.

La médecine est une mosaïque qui a perdu son ciment.

Quand un malade est un bien portant qui s'ignore, c'est le triomphe de l'homéopathie.

Dans le chef de certains, la formation continue devrait céder la place à l'éducation continue.

Revue hospitaliere

×